Indicator en ligne
Nos solutions

Vous avez reçu une offre ?

Questions pratiques relatives à votre succession

130 questions et réponses pour agir en connaissance de cause

Un Guide Pratique 2018 au sujet de... 

Résumé

Ce Guide Pratique vous explique de façon très accessible la législation applicable en matière successorale. L’année 2018 sera en effet une année charnière, car une importante réforme des dispositions légales entrera en vigueur dès le 1er septembre 2018. L’objectif est de tendre vers plus de liberté tout en sécurisant les opérations de planification successorale.

En détail

Cet ouvrage répond à toutes vos questions sur l’intérêt de planifier votre succession et aborde notamment les questions suivantes :

  • Mon régime matrimonial influence-t-il ma succession ?
  • De quoi se compose ma succession et qui héritera de mes biens ?
  • Puis-je donner de mon vivant certains biens à des personnes de mon choix ?
  • Comment décider moi-même de ma succession ?
  • Les possibilités de planification successorale
  • À combien s’élèveront les droits de succession et de donation ?
  • Comment optimiser ma succession et payer moins d’impôt ?

Ce livre vous servira de fil conducteur pour vous permettre de poser à votre conseiller les questions les plus judicieuses, de façon à ce qu’il puisse bien cerner quelles seraient pour vous les pistes les plus adéquates.

Notre Guide Pratique 2018 vous permet de commencer dès aujourd'hui à planifier de manière efficace votre avenir et celui de vos proches.

Ce Guide Pratique 2018 intéressera particulièrement... 

les entrepreneurs, indépendants, chefs d’entreprise, gérants, titulaires de professions libérales

  • qui veulent d’ores et déjà planifier leur succession
  • qui veulent régler un certain nombre de choses par eux-mêmes
  • qui veulent poser les bonnes questions à leur notaire, banquier, conseiller, …

Les nouveaux sujets et ajouts les plus importants de cette édition concernent... 

tous les changements de la réforme du droit successoral. Les points qu’elle a modifiés sont en effet très importants, voire « révolutionnaires »..., car toucher à la réserve des enfants et permettre la conclusion des pactes sur succession future étaient des choses inconcevables jusqu’il y a peu…

Ce Guide Pratique 2018 a été rédigé par... 

Alexandre Lecomte

  • notaire associé

Dans ce Guide Pratique 2018 vous trouverez...

Avant-propos

Partie 1 - Le régime matrimonial

1. Pourquoi, dans le cadre d’une succession (et d’une planification successorale), l’analyse du régime matrimonial a-t-elle une importance capitale ?

2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existant en Belgique ?

3. Comment exprimer le choix du régime matrimonial ?

4. Est-il possible de changer de régime matrimonial pendant le mariage ?

5. Quelle est la spécificité du régime légal (communauté d’acquêts) ?

6. De quels éléments se compose le patrimoine propre de chaque époux ?

7. De quels éléments se compose le patrimoine commun des époux ?

8. Quelle est la spécificité du régime de séparation de biens ?

9. Quelle est la spécificité du régime de communauté universelle ?

10. Quelle est la spécificité du régime de séparation de biens avec adjonction d’une « société d’acquêts » ?

11. Je suis marié, qu’adviendra-t-il de mes biens le jour de mon décès ?

12. Dans le cadre d’un régime de communauté, puis-je attribuer des droits plus étendus dans le patrimoine commun à mon conjoint survivant ?

13. Quelles sont les clauses les plus connues ?

14. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces clauses ?

15. Qu’en est-il si je suis marié sous le régime de séparation de biens ?

16. J’envisage de me remarier et j’ai des enfants nés d’une précédente relation, puis-je attribuer moins de droits successoraux à mon conjoint survivant ?

Partie 2 - La cohabitation légale

17. Qu’est-ce que la « cohabitation légale » ?

18. En tant que cohabitant légal, hérite-t-on bien l’un de l’autre ?

19. Cohabiter légalement signifie-t-il que tout est réglé sur le plan successoral ?

20. Est-il utile de rédiger un testament en faveur de mon cohabitant légal ?

21. Qu’est-ce qu’une clause d’accroissement ou tontine ? Est-ce intéressant lors de l’achat d’une habitation ?

22. Comment protéger le cohabitant légal survivant lorsque vous avez des enfants ensemble ?

23. Comment protéger le cohabitant légal survivant, en l’absence d’enfant, mais en présence d’ascendants ?

Partie 3 - Le droit des successions

24. Quels sont les termes les plus utilisés ?

25. Quand s’ouvre la succession ?

26. Comment peut-on hériter ?

27. Qui peut hériter ?

28. Que se passe-t-il quand deux proches décèdent en même temps ? Héritent-ils l’un de l’autre ?

29. Est-on obligé d’accepter une succession ?

30. Dans quels cas doit-on accepter purement et simplement la succession ?

31. Dans quel cas doit-on accepter la succession sous bénéfice d’inventaire ou y renoncer ?

32. Quelles sont les formalités pour renoncer ou pour accepter sous bénéfice d’inventaire ?

33. Quels sont les avantages et les inconvénients, notamment fiscaux, des différents choix ?

34. Si j’accepte une succession sous bénéfice d’inventaire, suis-je totalement à l’abri, notamment quant aux droits de succession qui m’incombent ?

35. Qui est héritier légal ?

36. Qui hérite si le défunt laisse des descendants ?

37. Les petits-enfants peuvent-ils hériter directement des grands-parents ?

38. Qui hérite si le défunt ne laisse pas de descendants ?

39. Qui hérite si le défunt ne laisse pas de parents ?

40. Qu’est-ce que la « réserve » et la « quotité disponible » ?

41. Qu’est-ce que la « représentation successorale » ?

42. Puis-je priver un de mes héritiers de son héritage même si celui-ci bénéficie de la réserve ?

43. Qu’est-ce la « fente successorale » ?

44. L’enfant adopté hérite-t-il aussi ?

45. Le donateur peut-il récupérer le bien qu’il a donné ?

46. Quels sont les droits de l’époux ou du cohabitant légal ?

47. Peut-on limiter les droits de l’époux ou du cohabitant légal ?

48. Comment décider soi-même de sa succession ?

49. Qui peut faire un testament ou une donation ? Qui peut en bénéficier ?

50. Qu’est-ce qu’un legs ?

51. Quelles sont les formes de testament ?

52. Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type de testament ?

53. Comment connaître l’existence d’un testament ?

54. Quelles sont les dispositions qu’un testament peut contenir ?

55. Peut-on donner de son vivant ?

56. De quoi se compose une succession ?

57. Les donations ou testaments faits par le défunt inter­viennent-ils dans la composition de la succession ?

58. Lors du partage, doit-on tenir compte des donations faites du vivant ?

59. Peut-on dispenser les donations du rapport ?

60. Qu’est-ce que l’usufruit ?

61. Que représente l’usufruit de l’époux ou du cohabitant légal ?

62. Peut-on convertir l’usufruit en un capital ?

63. Que contient la loi sur les petits héritages ?

64. La succession peut-elle être influencée par une assurance vie ?

65. De quoi se compose, fiscalement parlant, la succession taxable ?

66. Certains biens ou certaines opérations peuvent-ils être réintégrés par l’administration fiscale ?

67. Quelles sont les dettes qui peuvent être déduites de l’actif taxable ?

68. Quid en cas de successions internationales ? Particularités de ce régime : la liberté de choix !

Partie 4 - Droits de succession relatifs à la Région ­wallonne et à la Région de Bruxelles-Capitale

69. Pourquoi s’intéresser aux droits de succession ?

70. Qui sont les héritiers et légataires ?

71. Qui doit payer les droits de succession ?

72. Sur quels éléments du patrimoine les droits de succession sont-ils dus ?

73. Quels critères déterminent les taux des droits de succession ?

74. Quel est le tarif général des droits de succession en Région wallonne ?

75. Quel est le tarif général des droits de succession à Bruxelles-Capitale ?

76. Existe-t-il une règle particulière lorsque le défunt détenait des avoirs investis à titre professionnel ?

77. Comment se calculent les droits de succession ?

78. Quand doit-on payer les droits de succession ?

79. Doit-on payer des droits de succession quel que soit le montant dont on hérite ?

80. Existe-t-il des exemptions supplémentaires prévues pour les enfants du défunt qui n’ont pas atteint l’âge de 21 ans ?

81. Existe-t-il des réductions de l’impôt successoral ?

82. Quelle réduction applique-t-on pour l’héritier qui a trois enfants de moins de 21 ans ?

83. Doit-on payer deux fois les droits de succession, si deux décès surviennent dans la même année ?

84. Quels sont les taux en cas de legs à une commune, à une association, etc. ?

85. Quelles sont les règles applicables en cas de transmission d’entreprise ?

86. Certaines personnes peuvent-elles être assimilées à des héritiers en ligne directe ?

87. Existe-t-il des règles particulières si l’on hérite d’un immeuble où est établi le logement familial ?

88. Comment se calculent les droits de succession du conjoint survivant ?

89. Que se passe-t-il si un des héritiers ou légataires a renoncé à la succession ?

90. Que se passe-t-il si une personne domiciliée à l’étranger possède un immeuble en Belgique ?

91. La masse imposable comprend-elle les immeubles situés à l’étranger et appartenant à un habitant du royaume ?

92. Quel est l’impact sur les droits de succession en cas de donation datant de moins de trois ans avant le décès et si cette donation a fait l’objet de droits d’enregistrement ?

Partie 5 - Les possibilités de planification successorale

93. L’optimisation fiscale en matière de droits de succession est-elle toujours permise ?

94. Est-il possible de planifier sa succession via son contrat de mariage ?

95. Lorsque les époux ont prévu une clause d’attribution, comment procéder lorsque le domicile familial fait partie du patrimoine commun ?

96. Des nuances peuvent-elles être apportées à la clause d’attribution totale du patrimoine commun ?

97. Un époux peut-il donner à son conjoint, via son contrat de mariage, les biens propres qu’il aura au moment de son décès ?

98. Comment protéger le conjoint survivant dans les couples ayant opté pour un régime de séparation de biens ?

99. Puis-je planifier ma succession en faisant des donations de mon vivant ?

100. Quel est le tarif applicable aux donations immobilières ?

101. Quel est le tarif applicable aux donations mobilières ?

102. Existe-t-il une possibilité de faire une donation mobilière en évitant de payer tout droit ?

103. Quelles sont les conséquences de la suppression des titres au porteur sur les donations d’effets mobiliers ?

104. Quel type de donation privilégier pour des biens mobiliers : la donation avec paiement libératoire des droits d’enregistre­ment, par virement bancaire ou manuelle ?

105. Quelles sont les modalités ou charges que l’on peut joindre à une donation manuelle ou par virement bancaire ?

106. Comment limiter les conséquences du décès du donateur dans les trois ans qui suivent la donation ?

107. Comment se passe une donation mobilière pratiquement ?

108. Peut-on faire une donation en gardant un contrôle sur les biens donnés ?

109. Quel document signer pour conserver la preuve des modalités de la donation ?

110. Toute donation mobilière peut-elle bénéficier du taux réduit ?

111. Qu’en est-il d’une donation ou transmission d’entreprise ?

112. Quels sont les avantages d’une donation d’immeuble ?

113. Existe-t-il des particularités pour la donation de l’immeuble familial ?

114. J’ai fait des donations à mes enfants. Comment éviter des disputes lors de mon décès ?

115. Comment avantager un enfant par rapport à un autre ?

116. Comment des parents peuvent-ils donner un immeuble à leurs enfants ?

117. Le donateur peut-il payer les droits de donation ?

118. Quel est l’impact d’une donation de la nue-propriété d’un immeuble sur la déduction du prêt hypothécaire ?

119. Puis-je faire une donation à mon fils tout en prévoyant qu’à son décès les biens donnés reviendront à ma fille ?

120. J’ai fait une donation. Reste-t-il des droits de succession à payer par le donataire ?

121. Que se passe-t-il en cas d’achat d’un appartement à la mer avec les enfants ?

122. Je souhaite donner mon immeuble. N’est-il pas plus avantageux de le vendre et d’en donner le prix ?

123. Quelle est l’incidence de la suppression des titres au porteur en matière de donation ?

124. Puis-je transférer mon patrimoine via la constitution d’une société ?

125. Je souhaite créer une société pour transférer mon patrimoine, quelle forme de société choisir ?

126. Comment faire une donation à mes enfants mineurs ?

127. N’y a-t-il pas une alternative aux droits de donation ?

128. Au décès d’un de mes enfants qui n’a pas d’héritier, quelle solution pour que mon patrimoine reste néanmoins dans la famille ?

129. L’utilisation du mandat extrajudiciaire comme outil de planification successorale

130. Les pactes successoraux

Offre
Pages

 

 

PAPIER

Offre abonné

114,00 

84,00 

Uniquement avec un abonnement actif
136
Les prix sont hors TVA

Offre standard

 

114,00 

136
Les prix sont hors TVA

Vous avez reçu une offre ?


Une question ?
Contactez notre service clients

016/35 99 10